Législatives : Laurent Wauquiez annonce sa candidature en toute confiance

Par Clara Serrano , Mise à jour le 11/06/2024 à 17:00

Suite à l'annonce choc d'Emmanuel Macron ce dimanche 9 juin, de dissoudre l'Assemblée nationale, Laurent Wauquiez, actuel président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, annonce sa candidature aux élections législatives.

Son discours en vidéo en fin d'article.

Ce dimanche 9 juin, le président de la République Emmanuel Macron a fait le choix d'annoncer la dissolution de l'Assemblée nationale. Une annonce qui s'est posée comme une déflagration sur la politique française et qui a eu pour impact direct l'organisation d'élections législatives anticipées. 

Alors qu'une journée seulement s'est écoulée, l'actuel président de Région, Laurent Wauquiez, indique ce 11 juin être candidat au poste de député dans la 1ʳᵉ circonscription de la Haute-Loire. Un poste qu'il a déjà occupé à deux reprises, entre 2004 et 2007 sous l'étiquette UMP, mais aussi entre 2012 et 2017, sous les étiquettes UMP puis LR.  

« Refuser de revaloriser les retraites en fonction de l'inflation, c'est inadmissible »

En ce premier jour officiel de campagne, il se pose, aux côtés de Caroline Di Vincenzo, maire de La Chapelle-d'Aurec comme le candidat « de la raison ». Ensemble, ils déclarent vouloir "protéger la Haute-Loire", c'est d'ailleurs leur slogan. Pour cela, Laurent Wauquiez s'appuie sur ses mandats précédents, notamment à la Région. 

Santé, emploi et relocalisation, éducation, pouvoir d'achat des travailleurs et des retraités, mobilité, sont pour lui "les enjeux fondamentaux" des prochaines années. Autant dire qu'il y a du boulot, puisqu'il s'agit là de presque tous les sujets politiques et sociétaux possibles. 

« Refuser de revaloriser les retraites en fonction de l'inflation, c'est inadmissible. Ce sera notre fil rouge ces prochaines années. Aussi, on sait que les salaires ne sont pas élevés en Haute-Loire. La juste rémunération des travailleurs est aussi un sujet qui nous tient à cœur. »

« Je veux proposer une campagne positive, qui propose plutôt que de taper sur les autres candidats. » Laurent Wauquiez 

Face aux tensions qui marquent la politique nationale, et aux différentes querelles des candidats, Laurent Wauquiez veut se montrer comme LE candidat qui ne se rabaisse pas à de telles broutilles.

« Dimanche soir, nous avons vu les différents candidats se taper dessus les uns les autres. Dans leur campagne, ils disent plutôt pourquoi ne pas voter pour les autres, au lieu de montrer pourquoi voter pour eux. Moi, je veux proposer une campagne positive, qui propose plutôt que de taper sur les autres candidats. »

« Certains peuvent voter Rassemblement national aux européennes, d'autres peuvent voter PS, mais aux élections de Haute-Loire, ils votent pour nous »

Il se positionne d'ailleurs face aux différentes alliances qui sont en train de se former, et face à l'importante montée du Rassemblement national, y compris dans le département : « Je ne crois pas aux alliances qui se forment uniquement dans le cadre d'élections, et je ne changerai pas d'avis. Ma position a toujours été la même, c'est-à-dire qu'en Haute-Loire, nous rassemblons tout le monde. Les gens qui votent pour nous viennent d'horizons différents. Certains peuvent voter Rassemblement national aux européennes, d'autres peuvent voter PS, mais aux élections de Haute-Loire, ils votent pour nous. Parce qu'ils savent que lorsqu'il faut voter des lois, nous ne tenons compte que des intérêts des altiligériens, et non des étiquettes politiques de ceux qui l'ont proposée. »

Laurent Wauquiez, candidat aux élections législatives anticipées de 2024. Photo par Clara Serrano

Un pied à l'Assemblée nationale et un autre dans la Région

Si Laurent Wauquiez est élu à l'Assemblée nationale le 30 juin ou le 7 juillet prochains, il sera, comme le veut la loi, contraint de quitter ses fonctions de président de Région. 

Pourtant, il le confirme et le souligne, il sera « toujours élu, et saura défendre les intérêts de la Haute-Loire, tant à la Région qu'à l'échelle nationale. Notre force, c'est ce travail commun, cet alignement, entre les communes, le département, la Région et les parlementaires. »

Et d'ajouter : « Le fait que je reste à la Région, c'est une garantie très importante pour notre territoire, puisque beaucoup de projets sont soutenus par cette collectivité. Ça nous permet, selon moi, d'offrir le meilleur équilibre, et de garantir que notre département ne sera pas oublié comme il l'a été par le passé. La conjonction que permet la double casquette de député et d'élu régional, permet d'avoir un député le plus efficace possible. »

« Dans le gigantesque foutoir que la politique française est en train de devenir, je pense qu'il y a besoin d'une parole politique forte. C'est le choix que j'ai fait. » Laurent Wauquiez

La présidentielle dans le viseur ?

Avec ce retour sur la scène nationale, Laurent Wauquiez se place à nouveau en bonne posture, à seulement trois ans des prochaines élections présidentielles. 

Cependant, interrogé sur le sujet, il nie en bloc vouloir se "positionner" en candidatant ce jour. « Qui peut penser qu'en la période actuelle, ce choix soit un choix de confort ? Vous avez vu le résultat des européennes ? Vous avez vu ce que ça a donné y compris en Haute-Loire ? Ce choix n'est pas facile, mais c'en est un de conviction, qui je pense est conforme à ce que je considère être mon devoir. D'ailleurs, nous en avions parlé avec Isabelle Valentin, qui m'avait dit que nous avions besoin d'une parole politique forte. »

Laurent Wauquiez annonce sa candidature, accompagné de Caroline Di Vincenzo et Isabelle Valentin ▼▼

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

17 commentaires

mer 12/06/2024 - 16:12

Messieurs Vigier et Wauquiez ont de la chance qu'en Haute-Loire le Rassemblement National n'ait pas d'ancrage en mesure de représenter ses idées ; peut-être grâce aux élus qui les ont précédés et qui par leurs actions l'ont empêché de prospérer. Les Barrot, Proriol, Gouteyron, Boyer, Vissac y sont pour quelque chose.

mer 12/06/2024 - 13:58

Entre manœuvre politicienne et manipulation médiatique, nous connaissons le podium gagnant, les médailles 🥇  🥈  🥉 vont être décernés aux meilleurs champions, reste à définir le bon tiercé gagnant mais cela ne mobilisera pas les abstentionnistes et ne calmera par la colère du peuple. 
A vous de jouer avec la démocratie 

mer 12/06/2024 - 13:03

Qui plus est au sein de l hôpital j barrot .Laurent fut personna non grata lors de l enterrement de celui qu il trahit sans scrupules. Mais s essuyer les pieds sur ses proches ses soutiens ne lui pose aucun état d âme. Ça laisse pantois....

mer 12/06/2024 - 12:16

Inélégant me semble le mot le + approprié, au delà de toute considération politique. 

mer 12/06/2024 - 11:27

Ciotti dit tout haut ceux que les autres pensent tout bas, honte à eux

mer 12/06/2024 - 11:14

Si il refuse le soutien du RN, c'est peut être la première fois que je vais voter pour lui !!

mer 12/06/2024 - 08:38

Cette candidature est d'une élégance inégalée. 

Mr Wauquiez grille la gente féminine pour se placer sur l'avant scène en vue de l'élection présidentielle de 2027.

Toujours à l'avant pour tout écraser ! 

 

 

mer 12/06/2024 - 08:32

Un bon calcul d'ego : soit LW est élu député et dans l'hypothèse d'un gouvernement Bardella, il deviendra ministre du clergé et du médiévalisme et quittera la Région, soit LW est élu député sous un Premier Ministre qui ne veut pas de lui et il restera à la Région. Bref, quand on n'a pas de projet on joue sur tous les tableaux histoire de se trouver une place à l'ombre ... 

mer 12/06/2024 - 08:10

Ce qu'Eric CIOTTI dit tout haut Laurent WAUQUIEZ le pense tout bas....

mar 11/06/2024 - 21:33

Triste pour Mme Valentin qui a fait le travail. C est une posture misogyne de LW symptomatique de ce genre de politique qui bafoué les valeurs essentielles. C est une dynamique égocentrique pour sa carrière.  On lâche la région pour gagner en visibilité médiatique. Mais c est contre ça que le gens votent FN. 

mar 11/06/2024 - 21:32

Ne reculer devant rien ! Oser présenter sa candidature à l'hôpital Jacques Barrot, celui qui s'estimait, à juste titre, trahi par LW

mar 11/06/2024 - 19:08

Laurent wauquiez n'a pas le courage d'Éric Ciotti, pour assumer ses convictions...Cette fois-ci,  le soutien des Altigeriens sera moins évident et peut-être une première défaite en haute-loire. 

 

mar 11/06/2024 - 18:39

50 ans de gestions calamiteuses  droite gauche ont entraîné notre pauvre France dans la pagaille le déclin STOP !!!!!!!!!!!

mar 11/06/2024 - 18:23

La candidature de L. Wauquiez semble avoir été présentée à l'hôpital J. Barrot d'Yssingeaux. Celui qui précisément a lancé L. Wauquiez ...

mar 11/06/2024 - 18:21

Les enquêteurs du PNF doivent éprouver des drôles de sentiments en pensant  à tout ce qu'ils ont dans leurs dossiers en cours d'instruction. Et si par malheur les conclusions tombaient avant la fin du mois de juin les résultats seraient complètement bouleversés. 

 

mar 11/06/2024 - 18:08

Donc la députée sortante n’est pas jugée apte à se représenter comme une grande personne. Elle va de nouveau être derrière le grand homme ( par la taille, bien sûr). Le féminisme est une longue patience.

mar 11/06/2024 - 17:40

Lolo se place comme sur les photos, là ou il est le plus visible!

Il espère, en étant président de groupe à l'assemblée être plus visible dans les médias qu'il ne l'est en temps que président de région.

Ne vous méprenez pas sur ses intentions, son seul objectif: Le grand collier.