photo

Drogues, arme à feu… Des enfants assistent à des opérations de police

Environ 90 enfants provenant de cinq accueils de loisirs du Territoire de la communauté de Communes Marches du Velay Rochebaron ont eu l’opportunité de découvrir différents métiers de la gendarmerie lors d’une journée d’initiation organisée par le Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CISPD). Cette initiative visait à sensibiliser les jeunes à la prévention de la délinquance et à renforcer le lien de proximité avec les forces de l’ordre.

Procuration ?

Il n'y a pas que les parlementaires qui ont été pris de court, les électeurs aussi. Comment voter les 30 juin et 7 juillet alors qu'on est absent ?
(Depuis peu il est possible d’effectuer sa demande de procuration de manière dématérialisée. Pour cela, vous devez disposer de la nouvelle carte d’identité)

Comment allez vous faire ?

Choix

27 interpellations pour trafic de stups

Du 14 au 16 mai, la gendarmerie de Haute-Loire menait une mission exceptionnelle dans le département : une opération Place Nette. Dédiée à la lutte contre le trafic de stupéfiants, elle a été fructueuse pour les forces de l'ordre. 

 

Une panne qui affecte la sécurité des écoles du Puy ?

Elle est en panne. Depuis plusieurs semaines, la voiture LAPI, pour "lecture automatisée des plaques d’immatriculation", ne circule plus dans les rues de la cité pavée. Le contrôle des véhicules en stationnement payant se fait donc davantage à pied par les agents de police municipale. Une mission qui empêche les policiers de réaliser d’autres tâches comme la surveillance des écoles par exemple.

Dans un contexte d’augmentation des violences en milieu scolaire, une panne prolongée du dispositif pourrait-elle poser un problème de sécurisation des écoles de la commune ? Réponse avec Stéphane Clabaux, conseiller délégué à la sécurité et aux commémorations de la ville.

Et si deux forcenés ouvraient le feu lors d'un spectacle à Espaly ?

C'est le scénario imaginé par la préfecture pour entrainer les forces de sécurité et de soins du département lors d'un exercice grandeur nature, ce mardi 13 janvier. Une scène qui fait froid dans le dos, mais qui permet surtout aux policiers, gendarmes, militaires, sapeurs-pompiers, urgentistes, ou services de préfecture et de gestion de crise de se préparer tous ensemble à l'éventualité d'une attaque. 

photo