De la boue et beaucoup de galères pour les jeunes pilotes d’enduro de l’UCPV

, Mise à jour le 14/05/2024 à 04:00

En ces premiers jours d'un long week-end de mai (samedi 4 et dimanche 5 mai), se déroulait l’Enduro de la Noix dans le pays Drômois. Si les beaux paysages situés dans les contreforts du Vercors laissaient penser que les spéciales en seraient tout autant, malheureusement, l’ensemble du paddock allait déchanter très rapidement... Les sols argileux et les pierriers rendus extrêmement glissants après des jours de pluie allaient compliquer les choses dès les reconnaissances du samedi après-midi.

Glissades incontrôlées, chutes à répétition et grosses frayeurs allaient ponctuer cette première journée.

Les épreuves ne se présentaient pas dans de meilleures conditions en raison de la pluie tombée dans la nuit. Malgré tous les facteurs négatifs, les trois "fous du guidon" de l’Union Cycliste du Puy en Velay en avaient vu d’autres se présentaient chacun leur tour sur la première spéciale. L’arrivée des premiers pilotes à la fin de ce premier run ainsi que leurs premières impressions finissaient de glacer le sang des accompagnateurs. Ça allait être très chaud. Le premier pilote de l’UCPV à terminer la première spéciale fut Maxence Simond. Non sans mal car une chute lors d’un dépassement du pilote qui le précédait réduira à néant sa compétition puisqu’il abandonnera ensuite en raison une douleur au coude. Suivait Maël Aguessy qui ne fera guère mieux puisqu’il devra abandonner également sur chute.

Il n’y avait bien que Léo Bouquet pour sauver l’honneur du club puisqu’il réussissait à finir l’épreuve malgré les nombreuses chutes et autres glissades. Il terminait en 18ième position dans sa catégorie des "U19" sur une trentaine de concurrents. Les déboires de chacun n’ont pas anéanti les motivations et l’envie de bien faire lors du prochain championnat de France qui se déroulera le week-end du 24 au 26 mai à Brassac dans le Tarn.

Vous aimerez aussi